Lysistrata

Post rock / France

Lysistrata est l’une des, si ce n’est LA révélation rock indé et noise de l’année !
Difficile d’être plus direct et honnête en terme d’entrée en matière.
Le power trio, formé au lycée à Saintes et qui capitalise 20 ans de moyenne d’âge à peine, est d’une redoutable efficacité. Aucun obstacle ne saurait s’opposer à une telle concentration d’énergie, d’enthousiasme et de créativité. Peste soit de la jeunesse !
Issu d’horizons musicaux radicaux, Lysistrata parvient à transcender les étiquettes post-hardcore, post-rock, math rock ou noise, avec autant de spontanéité que de savoir-faire.
L’expérience est connue : pour prouver la nature électrique de la foudre, Benjamin Franklin se mit en tête, au mépris de sa santé, de la faire tomber sur un cerf-volant. Tout Lysistrata tient dans cette tentative de dompter une puissance élémentaire.
De quoi mettre à l’épreuve sa volonté de décloisonner des musiques à dominante instrumentale qui, généralement, vivotent entre les murs humides de lieux de concerts souterrains. Chez Ben, Théo et Max, ce n’est pas tant au second degré que se conjuguent asymétrie, dissonance et écriture loud quiet loud codifiée par Sonic Youth et consorts, mais bien avec une sensibilité et une détermination liée à leur jeunesse et caractéristique de l’héroïne d’Aristophane dont ils ont emprunté le nom !
Après un passage mémorable aux Transmusicales en 2016, le trio a remporté le Prix Ricard S.A Live Music 2017, le Prix du Jury des Inouïs du Printemps de Bourges 2017 et sont lauréats du Fair 2018 ! Quand on vous parle de révélation, ce n’est pas du flan !

Équipe de Foot

Indie rock / France

La côte Atlantique est le sun belt français du rock indé ! On en serait presque jaloux !
Après Saintes, Bordeaux et son Équipe de Foot ! Mais pas les girondins…
Équipe de Foot n’a de footballistique que le maillot. Pire, ils n’y connaissent rien au ballon. C’est dans la cour indé que le groupe se distingue, déployant un rock massif et un songwriting redoutable. Certains appelleront ça de la pop de centrale nucléaire.
Formé en 2015 autour d’un goût prononcé pour le rock 90’s, le rock psyché des années 2000 et les grands classiques de la pop culture, ce duo guitare-batterie est un aller-retour incessant entre l’adolescence (son envie, sa fougue) et la trentaine (l’obligation de faire un bilan et l’ambition de retarder ce bilan d’encore 10, 20 ou 30 ans).
Puissance et maillots de foot bien trop grands… Un entrain en ré majeur et parfois un mi ou un sol pour égayer le tout. Un son de mammouth et une batterie qui menace de s’effondrer à tout instant.
Repéré par Odezenne, dont Équipe de Foot a assuré les premières parties lors de la tournée du trio à l’automne 2016, finaliste du Prix Ricard SA Live 2017, le groupe a sorti son premier album en octobre dernier.

Autres vidéos