→ Flux RSS

Ven
01
10
2010

A lire : ROZZ WILLIAMS...

... LE THÉÂTRE DES DOULEURS
Auteur : Sébastien Michaud
Editeur : Camion Blanc

Quand il fonde Christian Death, en 1979, Rozz Williams n'est encore qu'un adolescent en guerre contre l'autorité parentale et les préceptes religieux qui s'y rattachent. Le monde qu'il s'invente pour se protéger prend sa source dans le rock théâtral de David Bowie, Alice Cooper, ainsi que dans l'énergie de la nouvelle scène punk hardcore californienne. Magnifiée par des textes introspectifs où le symbolisme littéraire vient se mêler à un champ lexical profondément lithurgique, sa musique s'imposera vite, durant la première moitié des années 80, comme la référence en matière de "death rock". Icône du mouvement gothique, libre penseur kamikaze aux agissements souvent autodestructeurs, Rozz n'aura de cesse de fuir les étiquettes, jonglant avec les disciplines et les projets en marge de toute démarche mercantile ou calculatrice. Un artiste résolu à faire de son oeuvre le miroir fidèle de ses révoltes, d'un mal-être récurrent et d'une quête d'amour à jamais inachevée.

Soyez le premier à ajouter un commentaire !

Prénom :
e-mail (ne sera pas affiché) :
Commenaire
Code de vérification
Veuillez saisir le code de sécurité :

Enregistrez votre commentaire