Get well soon

indie pop rock / Allemagne

En 2008, c’est, chose rare, un disque made in Allemagne qui s’invitait au sommet des palmarès pop de l’année, porté par un titre à rallonge : Rest Now, Weary Head ! You Will Get Well Soon. Sous un nom taillé pour guérir tous les maux (Get Well Soon, soit « bon rétablissement »), l’Allemand Konstantin Gropper signait alors le premier acte éclatant d’une discographie qui n’a depuis cessé d’éblouir et dont Love constituera début 2016 le quatrième chapitre. Avec sa pop tourbillonnante, le jeune garçon s’invitait d’emblée à la table des grands orfèvres sonores des dernières décennies, quelque part entre Neil Hannon et sa Divine Comedy et Stephen Merritt et ses Magnetic Fields. Aux curieux qui s’interrogeaient alors sur le parcours du jeune homme, Gropper répondait en dégainant un beau CV : il a suivi des études de philosophie, joue de tous les instrumentsdu violoncelle à la guitare en passant par le piano. De son père professeur de musique, il a hérité d’un goût pour le classique.

Sept ans après ces commencements remarqués, Gropper vient d’atteindre l’âge du Christ, un de ses nouveaux morceaux s’intitule d’ailleurs 33. Cette maturité et cette expérience, auxquelles il faut ajouter le refus de céder au confort et à la répétition, lui ont donné envie de consacrer son nouvel album à une thématique inédite pour lui, bien que vieille comme le monde dans l’histoire de la pop : l’amour.

Des musiques des années 80 aussi, directes, fortes. « Conséquence de ces influences, Love est l’album le plus spontané et le plus fougueux, le plus pop et le plus fringant de Get Well Soon. Gropper, qui dès ses débuts fut capable de ressusciter la complexité des arrangements moriconniens, continue ici d’illustrer ses talents de chef d’orchestre, parant ses chansons de splendides arrangements.

Autres vidéos

Doomhound

Electro world

Doomhound est le projet solo de Philipp Hülsenbeck, un musicien originaire de Leipzig.

Beaucoup de mystère entour encore cet artiste, né des cendres de Sizarr, l’ancien groupe de Hülsenbeck…  Yum Yum Watercourse, premier et unique morceau de Doomhound, laisse entrevoir un mélange des sons dans une tourmente exotique, recouverte par des voix apaisantes.

Il présentera ses premières chansons lors de sa tournée en support de Get Well Soon ! A découvrir en exclusivité au Brise Glace !