Concert disponible avec le « Pass Hors-Pistes 2017 » qui donne accès aux 5 concerts payants du festival à partir de 40€ !

Dans le cadre du Festival Hors Pistes – Les nuits de l’alligator

Bror Gunnar Jansson

Blues folk rock / Suède

Repéré sur internet en 2013, la collaboration entre les éditions Miliani et Bror Gunnar Jansson débute avec l’album Moan Snake Moan en 2014. Ce disque marque le décollage de la carrière du dandy suédois : 15 000 exemplaires vendus, un score colossal dans la catégorie blues pour un premier album. Le disque obtiendra le prix coup de cœur Blues de la prestigieuse académie Charles Cros. Multipliant les dates en France, la collaboration entre les éditions Miliani et le producteur de spectacles Radical Production va permettre au scandinave de remplir les salles de concerts en enchantant toujours son public, et enchainera avec un nouvel opus And the Great Unknown en 2017. L’écho de sa carrière prometteuse dans l’hexagone viendra convaincre l’Europe du nord, qui bientôt va s’intéresser à la mélancolie et au talent de l’enfant du Pays.

La musique de Bror Gunnar Jansson est fortement marquée par l’héritage des pionniers du blues (de Son House à Lightnin Hopkins), mais son univers onirique et mélancolique pourrait trouver sa place dans un film de David Lynch ou encore de Tarantino. La voix reconnaissable, le minimalisme et les aventures de meurtriers évoluant entre Amérique fantasmée et légendes suédoises sont les fils conducteurs de cet artiste unique. De retour avec une formule trio inédite annonçant le nouvel album They Found My Body In A Bag prévu pour l’automne 2019, le multi-instrumentiste de Göteborg prend un virage rock qui donnera un nouvel élan (suédois sans aucun doute) à sa carrière.

Autres vidéos

Karl Blau

indie folk / Etats-Unis

Un cowboy d’Amérique, un vrai. Mais pas le genre à vous saloper la moquette avec ses bottes crottées. Karl Blau fait dans la country d’amour, façon crooner, avec chœurs féminins et arrangements voluptueux. Son album de reprises folk des années 60/70, Introducing, sorti en 2015, était un ravissement et une révélation. La bande-son idéale pour les préliminaires de la Saint-Valentin.

Sur son costume blanc, il a même une guirlande allumée. C’est pour de rire. Mais son album, c’est pour l’amour. Sur les traces veloutées de Charlie Rich, Glen Campbell, Bobby Bare ou Lambchop, Karl Blau chante la country soul. Des roses pourpres sortent de sa bouche, des chœurs féminins et des violons se lovent dans ses chansons, les instruments glissent, scintillent, la production est parfaitement sophistiquée.

Le chanteur et multi-instrumentiste américain a sorti plus de 40 disques depuis la fin des années 90, mais reste pourtant assez méconnu en dehors des circuits indie-rock du nord-ouest américain. Les choses devraient changer radicalement pour ce bel apôtre du do it yourself !

Autres vidéos

William Z. Villain

Blues / USA

William Z Villain, un nom qui sonne tout autant que sa musique.
Originaire du Wisconsin, cet amateur de chats, maraicher bio à ses heures perdues, joue une musique aux influences aussi variées que le Rebetiko, la musique Afro Cubaine et le blues.
Il y a cinq ans il eu la bonne idée d’acquérir une guitare National resonator blanche, grâce à l’argent d’une grande tante aujourd’hui disparue. Cette guitare a été modifiée pour soutenir 8 cordes. Auteur du tubesque “Anybody gonna Move“, l’américain viendra enchanter l’hexagone en février 2017 lors de la tournée des Nuits de l’alligator. Il ouvrira pour un autre dandy, le suédois Bror Gunnar Jansson, signé lui aussi sur le label Normandeep blues Records. Un premier album est prévu à cette occasion.

Autres vidéos