Midori Hirano

Inclassable

Midori Hirano est née a Kyoto en 1979. Diplômée en piano classique, elle commence à composer sur son ordinateur à la sortie de l’université. Son travail mêle avec grâce arrangements sophistiqués (piano, guitare, violon, violoncelle), textures électroniques, sons ambiants et chant. Une sorte de musique de chambre moderne, entre la pop, la musique expérimentale et les comptines. Midori Hirano compose aussi pour le cinéma et a collaboré entre autres avec Momus, Shugo Tokumaru, O.lamm et Hauschka. DJ Scotch Egg reste un mystère. Ce n’est pas un DJ, il n’est pas écossais et ce n’est pas un œuf ! Ce sont les seuls indices disponibles sur son site…

hamaYôko

electro pop

Quelque chose de puissamment théâtral se dégage de la musique de hamaYôko, canevas de voix hantées et de débris de sons éparpillés. Elle dépouille la pop jusqu’à l’os et la rhabille de sombres haillons sonores. Tels des éclats multicolores se déversant d’un kaléidoscope brisé, de lourdes taches d’infra-basse, des squelettes de ponctuations électroniques, un piano crépusculaire, un violoncelle et une guitare saturée vacillent dans un champ sonore dominé par cette voix capable de glisser d’un moment à l’autre du sinistre à l’accablement total. La musique de hamaYôko est une évolution de la chanson à l’ère digitale à la fin ouverte. Pour la comparaison, les cordes angulaires de Scott Walker ou la morosité décapante de Nico période Marble Index viennent à l’esprit, mais chez hamaYôko le facteur chaos est résolument plus élevé.