Owen Pallett

folk blues

Après avoir publié deux albums sous le patronyme de Final Fantasy, Owen Pallett avance désormais à visage découvert. Compositeur et arrangeur de génie (notamment pour Arcade Fire), le Canadien excelle dans l’art de combiner envolées lyriques et harmonies magiques. Violoniste virtuose, le jeune homme s’invente homme-orchestre avec ses pédales de samples qui permettent aux boucles mélodiques de se superposer (presque) à l’infini. En utilisant des instruments classiques (piano, cordes et cuivres) sans aucune orthodoxie, Owen Pallett construit une œuvre contemporaine et moderne. Owen Pallett a par ailleurs écrit les arrangements de cordes et d’orchestre de nombreux disques, parmi lesquels Neon Bible d’Arcade Fire, Yellow House de Grizzly Bear, The Flying Club Cup de Beirut et The Age of the Understatement de The Last Shadow Puppets. Vous l’aurez compris voici un artiste rare de passage à Annecy pour une de ses trois dates françaises.

Timber Timbre

folk blues

Dépouillement folk, voix de velours et musicalité désarmante : Timber Timbre agence ici ce qui pourrait être le meilleur album de Bon Iver. C’est à son leader Taylor Kirk qu’on doit cet accès privé aux étoiles, et ce garçon mérite l’amour : le jeune homme possède une voix ahurissante, chantant comme le plus légitime héritier de Leonard Cohen, comme le fils imaginaire de M. Ward et Bill Withers. 

Car c’est dans les contrées soul que se promènent les folk-songs de Timber Timbre : des petites comptines qui portent en elles la grandeur des classiques. La preuve, en trois minutes et trente secondes sublimes, avec ce Demon Host vertigineux qui ouvre les réjouissances – on n’avait pas entendu ballade aussi simple et bouleversante à la fois depuis Over the Rainbow.

CW Stoneking

folk blues

CW Stoneking est resté coincé dans le blues, le jazz, les brass band et le calypso des années 30, peut-être à cause de sa première bière à la fin de la prohibition ? Une ambiance moite et pleine de nostalgie faite de banjo, de swing, de cuivres et du sons des fanfares de New Orleans. Son dernier album « Jungle Blues », enregistré avec le somptueux Primitive Horn Orchestra, a cette texture brute du blues originel porté par une voix rauque sortie du fond d’une cabane bien rurale ; ce son qu’on aimerait écouter sur un 78 tours qui craque !

Shit In Can Records

DJ rock

DJ set rock’n’roll par les deux têtes pensantes du label annecien Shit In Can Records qui existe depuis 2007. Organisateurs de soirées éclectiques (concerts, expositions, projections de films), ils vous feront patiner au son de leurs disques vinyles. Des bandes originales de films au punk rock 77, de la country western au garage, du voodoo blues à la pop moderne, une sélection riche en surprises !