Actu' / Backstage / Hors Pistes / Interview / L'asso /

Hors Pistes 2022 : les coups de cœur du programmateur

Pierrick s’occupe de la programmation du Brise Glace depuis 2017. Pour cette édition 2022 du festival Hors Pistes qui se déroulera du 9 au 19 février, il nous a préparé une programmation aux petits oignons : des artistes qu’il avait en ligne de mire depuis un moment, des projets fraîchement découverts et des groupes déjà accueillis quelques fois chez nous, dont on n’arrive pas à se lasser. En attendant de découvrir tout ce beau monde en live au Brise Glace, à la Chapelle des Forges et dans les autres lieux du festival, Pierrick nous partage ses coups de cœur !

→ Parmi la prog’ du festival, on retrouve des vieilles target que tu essaies de programmer depuis longtemps… tu nous en dis plus ?

Mais voyons Fanny ! Les artistes ne sont pas des trophées que l’on affiche au-dessus de sa cheminée (rires). Blague à part, oui, et tu le sais bien, on partage un peu le même bureau ! 🙂

Effectivement, Emilie Zoé, Just Mustard, Black Sea Dahu, Bagarre, Glauque et Lucie Antunes (un peu plus récemment) sont des artistes que je suis depuis pas mal de temps et que j’ai déjà essayé de programmer sur l’édition 2019, puis 2020, puis 2021… On va dire que ça apprend à être patient. Quand la finalité se traduit par une date sur le festival ou au Brise, c’est cool ! Là, les planètes se sont alignées pour qu’on puisse avoir la chance de présenter ces artistes à notre public sur la même édition, c’est encore plus cool ! Parce que l’essentiel reste quand même de partager l’émotion qu’une ou un artiste t’as fait ressentir ou l’énergie qu’il ou elle t’a donnée. C’est, en tout cas, pour ça que je fais ce métier. Là pour le coup, avec ces artistes, on est sur des registres complètement différents.

Pour Emilie Zoé, c’est son caractère clair-obscur qui me touche. Elle est toujours sur le fil… Entre tension et apaisement, jeu de gratte bien rugueux, simple, efficace. Étant grand fan de PJ Harvey et Shannon Wright, j’y ai vite trouvé mon compte !

Just Mustard… La première gifle que j’ai prise à l’écoute de Wednesday (premier opus) en 2019 est encore bien prégnante. J’aime bien ces groupes radicaux qui ne transigent avec rien. C’est peut-être un peu dark, mais au moins c’est authentique ! J’attends leur live avec beaucoup d’impatience.

Black Sea Dahu, comment dire ? C’est juste la putain de grande classe ! Tu te délectes de chaque note de l’album. Les mélodies sont comme suspendues et la voix de Janine Cathrein est tout simplement éblouissante. Écouter l’album c’est sauter dans le vide. J’y ai ressenti le même feeling d’évasion et de grands espaces qu’avec Dark Dark Dark, Cheek mountain thief ou Big Thief… Tu sens que leur musique a besoin de respirer et te pousse à respirer… Paradoxal par les temps qui courent hein ? 😉

Pour Bagarre, c’est l’énergie scénique et la liberté poussée à l’extrême qui m’interpellent depuis pas mal d’années. Pouvoir se sentir libre d’être qui on veut, ça vaut de l’or, et encore plus aujourd’hui !

Même feeling pour Glauque. La manière dont ils cassent les codes du rap et s’approprient notre époque m’éclate. Bon, il y a plus heureux comme projet, c’est clair, mais c’est vraiment très très bien !

Enfin, pour Lucie Antunes, on est encore dans autre chose. Comme beaucoup, je la connais au travers de projets comme Moodoïd ou encore Aquaserge… La dernière fois que je l’ai vue sur scène, c’était dans le projet MelanoiseEscape… À chaque fois, très discrètement, elle apporte quelque chose qui dépasse largement le simple fait d’être une excellente batteuse et percussionniste, elle sublime le projet auquel elle est associée. C’est une artiste extrêmement talentueuse et de génie. Son projet solo est, ni plus ni moins, le reflet de ce qu’elle est : Excellente et sans frontière. Son set est hyper organique, percussif, jubilatoire et je trouve que ça confère à son électro, un caractère pleinement universel ! Elle est à découvrir d’urgence !

→ Ces derniers mois, tu as écumé les salles de concert et les festivals, comme le MaMa ou le Printemps de Bourges, où tu as pris des grosses claques sur scène. Qui pourra t’on voir à Annecy ?

Pas autant que j’aurais souhaité mais j’ai effectivement pu faire quelques festivals et concerts sur lesquels je me suis pris deux trois tartes oui ! Je ne vais pas m’étendre à nouveau sur elle, mais j’ai enfin pu voir Lucie Antunes sur scène et notamment une fois avec la création lumière du collectif Scale… C’était ouf !

Sinon, Bantam Lyons, énorme révélation live ! Comme souvent, c’est quand tu ne t’attends à rien que tu te fais retourner comme une crêpe ! Autant l’avouer, j’étais passé à côté de ce groupe, je n’avais pas eu l’occasion d’écouter leurs albums (Mardell, leur tout dernier est une tuerie !) J’ai vraiment découvert le groupe sur scène dans le cadre des Bars en Trans et ils m’ont scotché de maitrise ! Live incandescent, hyper hargneux, tout en tension. Le chanteur à une voix à tomber, sérieux ! Si ton petit cœur bât pour Joy Division, Sonic Youth ou plus largement pour la pop un peu mélancolique 80’s, alors il y a des chances que tu prennes cher ! Hé hé hé hé (rires de démon)

Sinon, sinon… Ah oui ! Gargantuä forcément ! Pour beaucoup leur live a fait office d’exutoire, ça faisait du bien. Au-delà de ça, ils font une pop techno hybride flirtant avec le punk et le black métal, des textes bien scandales. Moi, il ne m’en faut pas plus à vrai dire… Hé hé hé hé (rires de démon bis).

Bon et sinon, dans un registre plus sensible, il y a Oscar les vacances et Kids Return. Des artistes hyper touchants.

Autres vidéos

 

→ Malgré la situation compliquée pour les artistes, l’actualité n’est pas en berne. Quelles sont les nouvelles sensations à découvrir absolument ?

Geese et Folly Group sans hésitation ! Deux projets internationaux. Le premier en provenance de Brooklyn et le deuxième de Brixton. Le premier récemment signé chez Partisan Records et le deuxième prochainement chez Ninja Tune.

Geese, ce sont des gamins (Je ne suis même pas certain qu’ils aient 20 piges… C’est énervant d’ailleurs 🙂 ) et ils viennent de sortir un album d’une dizaine de titres hallucinant de fraicheur et de maîtrise. Alors, ils profitent clairement du revival post-punk en provenance d’Angleterre, mais ils rappellent surtout au passage que les USA et New-York vont peut-être avoir leur mot à dire sur cette scène-là dans les prochaines années. Quand tu vois de quoi ils viennent d’accoucher à même pas 20 ans, tu te dis que le groupe a un potentiel de dingue !

Folly Group… Un peu comme Geese et à l’instar de Squid ou Black Midi, ils se démarquent grave du reste pléthorique de la scène post-punk anglaise. Les fondations du style sont bien là mais la variété des sonorités travaillées par le groupe le sorte largement de ce qui se fait classiquement par la majorité des autres formations. En tout cas, je trouve. Et là aussi le chanteur a une voix de fou qui vient servir des scansions qui foutent les poils !

→ Au Brise Glace, on n’a pas peur de dire qu’on a parfois des chouchous. Qui va revenir à Annecy pour le festival Hors Pistes ?

Ah Ah ! La question sur les chouchous ! Chouchous du Brise Glace, du festival ou de moi d’ailleurs ? Je veux dire… J’ai le droit d’avoir des chouchous hein ?

Bon alors, Peter Kernel of course. Le groupe fête ses 10 ans. Grosse découverte sur le festival en 2013 je crois. C’est Florent de Soyouz qui les avait programmés à l’époque. Bien bien content de les inviter à nouveau.

Autres vidéos

Toute la team de Kidderminster (Ben Lupus, Alex Van Pelt, Isla Oiseau, Jimmy Q) aussi. L’histoire entre Coming Soon, Caspian Pool et le Brise Glace fait partie des contes pour enfants tellement c’est vieux ! Ah Ah Ah ! Blague à part, ce n’est pas l’histoire qu’on programme. Tout ce beau monde est parti sur des side projects plus intéressants les uns que les autres, c’est important pour nous de les présenter à Annecy et on souhaitait mettre en valeur le travail de leur label.

Autres vidéos

Claustinto… qu’on aime toutes et tous beaucoup ici ! Quand on parle de liberté de création, on est en plein dedans ! Pour la petite histoire, sa dernière venue était le 19 février 2020. Deux ans jour pour jour. On n’a pas fait exprès, mais c’est un signe c’est sûr !

→ Être programmateur, c’est faire des choix donc c’est aussi renoncer. y a-t-il d’autres artistes que tu aurais aimé voir sur cette édition du festival ?

Oooooooh oui ! Eh bien, comment dire… La liste risque d’être un peu trop longue. Je vais me concentrer sur les plus récents et surtout sur celles et ceux pour qui je ne désespère pas encore complètement : Daniel Blumberg, Squid, Porridge Radio… Et puis, bien évidemment, certainement une bonne partie des groupes que je viens d’énumérer plus haut et qui risquent de sauter à cause du Covid. Ça c’est histoire de rester positif ! Ah Ah Ah (dernier rire de démon).

Autres vidéos