Fink

Folk rock

Après deux LP chez Ninja Tune, Fink autoproduit « Sort of revolution », bijou soul et bluesy. Humble songwriter indépendant comme il y en a peu, ce compositeur acharné et illuminé a fait de la scène sa deuxième maison.

H-Burns

Folk rock / France

Cela a beau être son 7e album, Mid Life est incontestablement le meilleur album de H-Burns. Le plus abouti, le plus constant, celui qui met le plus en valeur ses qualités de songwriter. Celui qui le place dans la catégorie des Kurt Vile, Kevin Morby, Andy Shauf & friends. Un disque à l’os, au groove sec, avec une poignée de singles comme il y en a rarement eus dans les recueils d’H-Burns. Le disque d’un artiste qui s’assume enfin pleinement : pour la première fois, il apparaîtra sur la pochette de son disque, et dans ses clips. Il n’a pas non plus confié la réalisation à tel ou tel illustre producteur mais a dirigé ce disque lui-même, choisissant ses musiciens (Earl Harvin à la batterie, Kate Stables de This Is The Kit pour chanter à ses côtés sur Sister) et ses partenaires de production (Stuart Staples d’abord, puis Noah Georgeson ensuite, pour le mix) pour obtenir le disque qu’il avait en tête : celui qui fait le point sur une vie.

Autres vidéos

Neeskens

Folk / France

Neeskens nous propose une musique folk et planante, à la croisée des univers de Jeff Buckley, Damien Rice ou encore Nick Drake. Une Polaroïd de lui laisserait apparaître, à première vue, un jeune homme un brin déphasé, comme suspendu entre deux instants. A y regarder de plus près, on constaterait un tempérament bien trempé. Un regard déterminé et imperceptiblement interrogateur. Cette ambivalence est symptomatique de l’artiste. Son parcours de vie en a fait un artiste nomade, jouant l’équilibriste, les pieds sur terre et la tête dans les nuages. Son écriture révèle un folk léger, inspiré, doucement mélancolique, réconfortant et plonge dans un état d’enivrement que procure l’ascension d’un sommet.

Autres vidéos