Pass 3 concerts :

 

 

Night Beats

rock garage psyché / USA

N’y allons pas par quatre chemins, Night Beats, c’est la révélation du trimestre et surtout une très belle surprise que l’on se/vous réserve…  

Dans leur registre, celui du petit pont parfait entre rock garage et rock psychédélique, les Américains originaires de Seattle revendiquent fièrement leur filiation aux 13th Floor Elevators, Jefferson Airplane et logiquement aux Black Angels. Dans un registre encore plus contemporain on pourrait entendre The Liminanas ou encore Ty Segall… Mais arrêtons là les comparaisons !

À l’écoute de leurs trois albums, on s’imagine facilement traversant à fond la Vallée de la mort, à bord d’une Ford Mustang. Un autoradio crachant riffs rageurs, distordus et breaks stridents si caractéristiques du trio nouvellement expatrié à Austin.

Des mélodies tumultueuses, des refrains effrénés, des accords planants sont autant de qualités que Night Beats parvient à décupler sur scène. Du live bestial, lo-fi, totalement psyché et hypnotique à souhait !

Autres vidéos

OS DRONGOS

Wave rock / France

Basse-batterie cathartique puis power trio acéré, Os Drongos se forme au printemps 2010. Loufoques, planants et incivilisés, nos trois camarades se la coulent douce entre plage et forêt, chassant les écureuils au son du Grand Coucou.

Les trois amis sont des cérébraux et leur musique est empreinte de toutes leurs interminables discussions, leurs envies, leur peurs. A tel point que, poussant le délire un cran plus loin, ils se retrouvent en forêt, les pieds solidement ancrés dans le sol mais l’esprit léger, enclins à créer dans ce cadre tellurique, un univers atypique à découvrir en live ! Oui, les Os Drongos sont un univers à part, et c’est ce qui fait toute leur musique. On ne s’étonnera alors pas que chaque concert soit un peu unique, et que l’expérimentation soit toujours de mise.

Autres vidéos

Mars Red Sky

Psychedelic Stoner Rock / france

Passés maîtres en ce qui concerne le son surpuissant, hypnotique, distordu et massif mis en contraste avec des vocaux éthérés, clairs, propres et nobles, Mars Red Sky est devenu plus qu’une curiosité intrigante, comme l’exprime assez bien le magazine anglais Classic Rock : « On pourrait situer Mars Red Sky entre le doom rock et le psyché-pop des 70’s avec ses ascensions jusqu’à ses relâchements complets (…) Un groupe qui donne vraiment des frissons ! »

Portés par l’énorme succès de leur premier album éponyme, enregistré dans le désert des Bardénas en Espagne et sorti en 2011, les Bordelais de Mars Red Sky se retrouvent rapidement invités sur les plus grandes scènes européennes avec Kyuss, Dinosaur Jr, Sleep, ainsi que dans de très nombreux festivals de renom tels les Eurockéennes, le Hellfest, le Sziget Festival, pour ne citer que ceux-là. 300 shows en cinq années !

Autres vidéos

Lire la suiteFermer

Leur nouvel album Apex III – Praise for the Burning Soul pousse encore plus loin les frontières vers un son colossal. Le groupe a créé des titres hypnotiques et grandioses, puisant dans des influences toujours plus larges allant de Robert Wyatt, Nick Drake et Neil Young à Electric Wizard, Acid King en passant évidemment par Black Sabath…

Yeti Lane

pop rock psyché / france

Trois ans après les envolées stratosphériques et le déluge sonore qui avaient fait le succès de The Echo Show, Yeti Lane poursuit son exploration des territoires psychédéliques, quittant progressivement les rives ensoleillées de la pop pour mieux plonger dans le volcan d’un rock acide, rocailleux et bouillant comme la lave.

Dans l’itinéraire du groupe, leur dernier opus, L’Aurore, s’impose comme un album de liberté et d’émancipation. Essentiellement écrits en français, les huit chapitres de ce voyage musical marquent une rupture avec le mode opératoire jusqu’ici observé par Cédric Benyoucef et Charlie Boyer, en accordant une large part d’improvisation dans l’élaboration de ce disque. Sur scène, on avance au cœur de ces riffs ombrageux, avec la promesse qu’au bout de la nuit finit toujours par poindre L’Aurore, donnant à toute cette noirceur une beauté et une élégance à sa hauteur, vertigineuse.

 

Autres vidéos

Suuns

Indie rock / Canada

Ben Shemie, Max Henry, Liam O’Neill and Joseph Yarmush sont Suuns. Originaires de Montréal, ils marquent les esprits avec le premier et très remarqué Zeroes QC (2011). Son successeur, Images du Futur (2013), a été écrit et enregistré pendant les manifestations étudiantes qui ont eu lieu au Québec l’année dernière et retranscrit les dynamiques conflictuelles et paradoxales de cette époque. Ils tissent des textures, des ambiances, des rythmiques, jouent, avec retenue puis explosions, des montées psychédéliques et électriques enivrantes et viscérales.

La voix de Ben Shemie murmure sur des pistes pouvant frôler la pop autant que l’indus et les ambiances fantomatiques. Suuns jongle, maîtrise les influences et les harmonies pour recréer des paysages mélodiques qui leur sont propres – subtiles et changeants.

Hold/Still, le troisième album de Suuns est une véritable énigme : une suite de mélodies méticuleuses et surnaturelles, qui embrasse les contraires et fait de la dissonance cognitive une vertu.

Autres vidéos

Lire la suiteFermer

Hold/Still, le troisième album de SUUNS est une véritable énigme : une suite de mélodies méticuleuses et surnaturelles, qui embrasse les contraires et fait de la dissonance cognitive une vertu.

C’est un album qui ne révèle pas ses secrets facilement. Une étape naturelle après leurs deux albums précédents, Zeroes QC (2011) et Images du Futur (2013). Hold/Still est une exploration cérébrale sur la création de textures électroniques à partir de lives et d’instruments analogiques. En mai 2015, le groupe s’envole pour Dallas, Texas, afin d’enregistrer son disque avec le producteur de génie John Congleton, pendant 3 semaines intenses…

Brian Case

garage / shoegaze / krautrock / USA

Avant de fonder Disappears en 2008, Brian Case a longtemps trainé ses jeans dans plusieurs groupes de la banlieue de Chicago, qu’il s’agisse des Ponys signés chez In The Red ou de 90 Day Men, un groupe au nom tellement prophétique qu’il n’a jamais vraiment percé… Mais qu’importe ? Il a créé Disappears et ça, ça compte !  Il accompagnera Suuns, avec son projet solo, tout au long de leur tournée.

Autres vidéos